Biographies

Retrouvez les biographies des figures emblématiques des recherches et découvertes faites sur le territoire, aussi bien pour la période préhistorique que pour la période gallo-romaine.

Le comte René de Saint-Périer (1877-1950).
Il explora la grotte de Montmaurin, dans le secteur de Coupe-Gorge de la vallée de la Seygouade. Avec sa femme, ils visitèrent une douzaine de petites cavités de la vallée de la Save de 1920 à 1937. Cette recherche fut couronnée par la découverte de la fameuse Vénus dite « de Lespugue », pièce majeure de l’art gravettien (entre 33 000 et 26 000 ans) aujourd’hui exposée au Musée de l’Homme à Paris. 

Norbert Casteret (1897-1987)
Explorateur bien connu du monde souterrain et écrivain prolixe, il écrivit une quarantaine de livres. En 1931, il se rendit célèbre en résolvant l’énigme des sources de la Garonne. Il colora à la fluorescéine les eaux des glaciers du Néthou et de la Maladetta qui disparaissaient dans le « Trou du Toro », gouffre aragonais du massif de la Maladetta, et qui réapparurent dans le Val d’Aran. Cette technique fut utilisée aussi pour comprendre l’origine de la résurgence de La Hillère. Norbert Casteret montra ainsi que l’eau provenant d’une perte de la Save quelques 5 km en amont près du village de Larroque, mettait 63 heures avant de surgir àLa Hillère

Louis Méroc (1904-1970).
Préhistorien qui dès 1946, et pendant quinze ans, conduisit des fouilles stratigraphiques exemplaires par la méthode utilisée sur plusieurs cavités de la vallée de la Save, qui devinrent des modèles du genre pour les préhistoriens. On lui doit la découverte des villages chasséens (néolithique moyen, 4000-3000 av. n. ère) de Villeneuve-Tolosane et de Saint-Michel-du-Touch dans la région toulousaine.  

Georges Fouet (1922-1993)
Archéologue, spécialiste de la période romaine entreprit sa première fouille dans la chapelle Saint-Jean-des-Vignes où des fresques des XI-XIIe siècles venaient d’être découvertes par l’abbé Ajustron. Montmaurin deviendra très vite son site de prédilection. Il y fouillera les deux villas antiques de la rive droite de la Save : Lassalles de 1946 à 1960, et la Hillère de 1963 à 1969.
 

Georges-Fouet-posant-pour-le-photographe-Jean-Dieuzaide

MenuFermer le menu